Client
MESRI
Surface réhabilitée
249 m²

Pour le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, nous avons co-conçu l’Escale, un espace permettant de travailler autrement. Un projet mêlant design with care, architecture et bien-être au travail, mené de la co-conception jusqu’à la livraison du chantier. 

La mission : convertir un ancien centre de documentation délaissé, sombre et inoccupé en espace innovant à destination des agents du Ministère.

L’objectif est de gagner en performance en travaillant autrement, en se rencontrant entre services, en décloisonnant la hiérarchie, en se détendant et finalement en prenant soin de soi et du collectif.

L’espace de repos utilisé ici avec le rideau ouvert ; durant les créneaux de repos, les lumières sont éteintes et le rideau occultant est fermé. ©Elodie Dupuis

L’approche

Dans ce projet, le care réside dans le soin aux employés, qui peuvent se retrouver dans un cadre propice à l’écoute et se reposer lorsqu’ils en ont besoin.

Les couchettes de l’espace de repos, avec les voilages qui assurent la discrétion des usagers. ©Elodie Dupuis

Notre approche de soin se poursuit dans le choix de matériaux biosourcés, recyclés, ou sains à manipuler lors des travaux et de l’usage quotidien par les agents du Ministère. Le care se loge également dans les détails. Nous avons conçu un mobilier ajustable, pour offrir à chacun la possibilité de personnaliser son utilisation (assise, lumière, rideau) en fonction de ses besoins.

Le sas d’entrée avec ses panneaux acoustiques en bois français, son installation lumineuse et le mur en pierre d’origine. ©Elodie Dupuis

L’impact

Ce qui interpelle, dès que l’on rentre dans l’Escale, c’est le sas d’entrée, un des points architecturaux majeurs du projet. Par son amortissement acoustique extrême, c’est un lieu notice, transitionnel, qui pose les règles d’usage de manière intuitive. Naturellement, passé ce sas, les usagers ralentissent et parlent moins fort. C’est ce qu’on appelle chez les Sismo du « design notice » : ici, les espaces guident l’usage.

Quand nous sommes retournés sur les lieux, quelques mois après la livraison du chantier, nous pouvions déjà repérer des traces d’usure près des banquettes de sieste… Et s’il y a de l’usure, il y a de l’usage. Un indicateur comme on les aime!