Client
Saint Gobain
Surface aménagée
1 552 m²
Dispositifs expérientiels
9
Durée du chantier
8 mois

Comment développer un outil pour penser les lieux de vie de demain, en favorisant le dialogue entre la R&D et les clients innovants ? Lorsque Saint-Gobain a fait appel à nous, leur enjeu était de créer du dialogue entre les chercheurs et les acteurs de la construction (responsables de l’innovation, architectes, promoteurs…), afin de rendre tangibles pour tous les applications de leurs innovations techniques.

Notre approche

Pour comprendre les points de tensions réels, nous avons mené des entretiens et des workshops avec différents métiers de Saint-Gobain.

Nous avons soulevé une problématique majeure : l’absence de langage commun entre tous ces métiers. Un problème de dialogue et de médiation, entravé par le manque de compréhension mutuelle, à résoudre par le design.

L’équipe des Sismo a accompagné le projet de sa génèse à sa livraison, en passant par toutes les étapes de fabrication.

Pour établir un dialogue entre des métiers n’ayant pas toujours les mêmes référenciels, ni le même langage, nous avons imaginé un lieu sensoriel où les participants pouvaient expérimenter des choses avec leur corps, et ensemble, et apprendre à parler un langage commun lié à l’expérience.

Le Domolab est né, laboratoire pour éveiller la curiosité et créer une nouvelle langue pour initier ce dialogue interdisciplinaire.

En pratique

Le Domolab est un lieu insolite pour penser les lieux de vie de demain, composé de modules immersifs et sensoriels permettant d’expérimenter les sensations de confort et d’inconfort thermique, acoustique, visuel et esthétique.

Nous avons joué sur différents référentiels et créé des dissonnances cognitives pour troubler les perceptions des usagers. Par exemple, certaines réalités du toucher diffèrent de la réalité visuelle, et des environnements avec une performance thermique élevée s’avèrent inconfortables.

L’apprentissage que nous souhaitions suggérer ? Le confort est une construction culturelle et sensorielle.

L’impact

Ce dialogue via le Domolab a conduit à identifier la différence de paradigme des différents métiers sur la notion de confort. Alors que les chercheurs de Saint-Gobain recherchait initialement la performance, les architectes se préoccupaient davantage du confort. Des postures non alignées des différents métiers, qui ont un impact négatif sur la chaîne de valeur de Saint-Gobain.

Une fois identifiée cette notion cardinale de confort, complexe et multifacette, qui varie en fonction des cultures, des saisons, des usages, entre autres facteurs, les recherches de Saint-Gobain ont évolué pour l’explorer. Une cartographie qualitative du confort a été réalisée à l’échelle mondiale, puis reprise dans le livre Du sens dans l’utile, de Françoise Darmon.

Cette nouvelle orientation de la recherche, réalignée avec les objectifs des différents métiers, a eu un impact significatif sur les orientations commerciales, les campagnes publicitaires et les efforts de recherche et développement de Saint-Gobain. Le Domolab est devenu un outil de dialogue créatif de cette nouvelle approche, où le confort de l’habitat est au cœur des préoccupations de recherche et d’innovation.